FELIX (Cris)

FELIX est un galgo mâle né en octobre 2021 et arrivé au refuge en mars 2023. Il pèse 22 kg et mesure 67cm au garrot. Il est en bonne santé.

 

Pour vous présenter Felix et vous raconter son histoire, il nous faut revenir sur une pratique ancestrale, dans le Sud de l'Espagne,  la chasse sans fusil. C'est une chasse où l'arme du chasseur, le galguero, c'est un (ou plusieurs) galgo. Le galgo est un chien suffisamment véloce pour rattraper sa proie à la course, (un lapin, la plupart du temps) et le tuer.

Ce mode de chasse traditionnelle prend la forme d'un concours, d'un challenge ou les galgueros se jugent et se classent en fonction des performances de leurs galgos. Ils attendent de leurs chiens d'être les meilleurs, les plus rapides, les plus vigoureux, avec le flair le plus acéré.

Le temps qu'il est performant, un galgo a de l'intérêt aux yeux de son propriétaire mais dès lors qu'il ne chasse pas bien, ou plus bien, (ce qui leur arrive à tous, à partir de quatre ans, pour la simple raison qu'ils vieillissent) le galguero ne voit plus l'intérêt de garder son chien.

 

Soit le galguero est resté enfermé dans des traditions d'un autre temps, et il torture son chien avant de le tuer pour le punir de ne plus être un bon chasseur et de le déshonorer, soit il a un peu évolué et se contente d'abandonner son chien en pleine nature ou de le conduire en perrera ou dans un refuge.

 

Pourquoi ont-ils le droit de maltraiter ainsi leurs chiens ? Parce que le galgo n'est pas reconnu en Espagne comme un animal de compagnie et qu'il a le statut d'un animal de ferme. Il n'est donc pas protégé par les mêmes lois que les autres races de chiens (tous comme les podencos et les bodegueros qui sont logés à la même enseigne que les galgos).

 

La saison de la chasse se terminant fin février, c'est en mars que les refuges voient affluer les galgos car les galgueros n'envisagent pas de nourrir un galgo jusqu'à la saison prochaine, en sachant qu'il sera moins performant et qu'il est arrivé au maximum de ce qu'il peut donner.

En Espagne, chaque année, plusieurs milliers de Galgos sont mis à mort ou abandonnés par leurs propriétaires. On parle de 50.000 à 70.000 chiens. C’est un chiffre difficile à vérifier tant l’omerta est forte sur le sujet. (Les bénévoles arrivent à en sauver 2000 par an, toutes associations confondues).

  

C'est ainsi que Felix est arrivé au refuge. Son galguero l'a conduit chez nos amis. 

 

Félix est un chien merveilleux. Un peu timide, quand il ne connait pas, ce qu'on peut comprendre mais il ne demande qu'à faire confiance. Il s'entend bien avec ses congénères. Pour les chats, on ne sait pas, mais il a chassé, donc, on évitera de préférence les familles avec chats. 

 

Au regard de son histoireon peut affirmer qu’il ne connait rien à la vie de famille et il faut se préparer à avoir tout à lui apprendre, de la propreté à la marche en laisse. Mais une fois les principes de base de la vie en société acquis, ce sera le compagnon de vie idéal pour des adoptants dynamiques et actifs, engagés dans le bien être de leur compagnon à quatre pattes.

 

Les galgos ont une détente exceptionnelle et peuvent franchir des clôtures très hautes. Ils ne sont pas fugueurs, mais peuvent s’échapper en cas de peur ou de stress. Il faudra donc être très vigilant au départ, au moins le temps qu’il se sente bien chez lui. Nous n'étudions d'ailleurs, pour les galgos, que les demandes d'adoptants ayant une clôture adaptée à ces chiens autour de leur jardin ou vivant en appartement. Trop d'entre eux sont arrivés d'Espagne pour se retrouver dans les quinze jours suivant leur arrivée en France, écrasés par une voiture.De plus, il faudra être très prudent, au départ, en promenade. L'odeur du gibier peut l'inciter à partir en chasse. Il faudra attendre qu'il soit familier des lieux et très attaché à sa famille avant de le lâcher. Enfin, les galgos ont une particularité morphologique, ils ont la tête plus petite que leur tour de cou et peuvent donc se débarrasser aisément d'un collier classique en tirant au renard. Aussi, afin d'éviter toute fugue, l'association demande aux adoptants de galgos de s'engager à équiper leur chien d'un collier de sécurité à martingale, d'un harnais et d'une double laisse dans les premiers temps qui suivent l'adoption

 

Felix sera placé stérilisé, vacciné, identifié et déparasité. Les tests aux maladies méditerranéennes sont négatifs mais le test de la leishmaniose sera refait en cas de demande d'adoption et devra ensuite être refait une fois par an, la maladie étant endémique en Espagne et pouvant mettre plusieurs années à être détectable.

Vous souhaitez  l'adopter

                                     demander des informations complémentaires

 

Nota : Les refuges espagnols diffusent leurs chiens à travers toute l'Europe pour leur donner le maximum de chances d'adoption.

Quand un chien est adopté par le biais d'une autre association, nous n'avons pas toujours l'information tout de suite. Aussi, il arrive parfois qu'un chien présenté sur ce site soit en fait  déjà adopté. Nous essayons d'être  réactifs  et de tenir notre site à jour  mais si nous répondons à votre demande d'information que ce chien est déjà adopté, ne soyez pas déçus, il y en a tant d'autres qui vous attendent. Nous vous remercions pour votre compréhension.